Aidez nous les uns les autres

19/12/2017. Edito de décembre 2017

Chers amis du Triton,

Vous avez été très nombreux à nous faire part de votre inquiétude quant à l’avenir du Triton suite à l’annonce de la suppression des emplois aidés et aux diverses publications dans la presse, les bulletins ou sur les réseaux sociaux. Vous nous avez dit votre indignation à la lecture de certains propos, vous nous avez prouvé votre attachement au Triton par vos nombreux soutiens.

Après un temps de réflexion, j’ai décidé de m’adresser à vous, en toute objectivité, sans polémique. Essayer d’expliquer ce qu'est le Triton, nos fondements, nos valeurs, nos réalités, nos fiertés, nos difficultés, nos engagements, nos projets à court terme et peut-être, nos solutions pour demain.

Un peu d’histoire

Créé fin 2000, le Triton est un lieu culturel associatif lilasien à fort rayonnement. Ancré dans sa ville, il produit 175 concerts par an et accueille des artistes venus de tous horizons qui travaillent, inventent, et rencontrent le public au quotidien.

En 2009, le Triton signe avec la ville des Lilas et l’Etat une convention “SMAC” (Scène de Musiques Actuelles), label décerné par le Ministère de la Culture.

Cette convention fixe un cahier des charges très précis, rédigé, assumé et évalué par les trois signataires. Il s’agit de missions d'intérêt général au service de la culture dans les domaines de la création, de la diffusion et de la transmission musicale, dans un souci de diversité et d’exigence artistique, accessible à tous.

Devenu ainsi la SMAC du département de la Seine-Saint-Denis, le Triton a été reconduit année après année, à travers cette convention, dans ses missions de service public et félicité par ses deux partenaires pour la qualité et la pertinence du travail accompli, participant pleinement au rayonnement de sa ville, de son département, de sa région et même de son pays.

En 2014, le Triton a fait l’objet d’un audit réalisé par la direction régionale des finances publiques. Le rapport d’audit a certifié que sa gestion était sérieuse, rigoureuse, sincère et transparente. Il a également salué la capacité à trouver des ressources propres qui ont toujours permis de produire des bilans excédentaires et ce malgré la faiblesse des financements des collectivités locales au regard de la moyenne nationale du financement des SMAC.

La suppression des emplois aidés

Le Triton est une entreprise sociale et solidaire, labélisée par la préfecture de Seine Saint-Denis, et porte à ce titre, depuis 15 ans, des missions de formation et d'insertion professionnelle. Cela consiste à donner des perspectives, une dignité, un rôle social, un emploi, un salaire, à des personnes en grande difficulté (jeunes non formés ou mal orientés, séniors sortis du circuit de l’emploi, handicapés) en les faisant participer, chacun à son poste, dans ses compétences et dans leur diversité, à un projet exigeant de soutien et de diffusion de la création musicale.

Au Triton, l’échelle des salaires est de 1 à 2 et l’implantation locale de l’emploi très forte puisque sur les 35 salariés, 11 vivent aux Lilas.

L’annonce brutale de la suppression des emplois aidés, en août dernier, a fait peser une grave menace sur notre lieu et ses employés.  En effet, ce sont 24 contrats uniques d’insertion (CUI) qui arrivent à échéance entre septembre 2017 et août 2018.

Le coût de la pérennisation de tous les postes sans aide à l’emploi serait de 130.000 € en 2018. Réduire la voilure en ne renouvelant pas certains postes nous semble tout aussi insoutenable humainement qu’inconcevable structurellement.

Supprimer les aides à l’emploi sans compensation reviendrait à condamner à mort notre lieu. C’est pourquoi nous estimons que le changement soudain des règles du jeu ne peut être raisonnable et juste que s’il est assorti de nouvelles subventions, même provisoires et/ou dégressives qui laisseraient le temps matériel au Triton de réaliser la nécessaire mutation de son modèle économique.

Les perspectives : la possible mutation du modèle économique du Triton

Le Triton n'a cessé de moderniser son projet et de développer son activité. Nous avons, en effet, très tôt exploré l’articulation entre le spectacle vivant, la production audiovisuelle et la diffusion numérique. Ainsi, outre l’ouverture de notre seconde salle de concert en septembre 2013, nous avons développé notre projet numérique qui est le prolongement de notre action en faveur de la diffusion des musiques innovantes au-delà de la scène, en image, sur internet et sur les chaînes de télévision. Cette transition numérique a pris corps notamment dès janvier 2016 avec le lancement de l’émission le Pont des Artistes sur notre télé-web et l’accord signé en juin 2017 avec la chaîne de télévision Via Grand Paris qui diffuse un concert du Triton chaque samedi en prime time.  En janvier 2018, nous franchirons un cap important avec d'une part l’ouverture de notre service VOD TritOnline qui proposera d’accéder par abonnement, à un large catalogue de captation de concerts au Triton, et d'autre part, la production d'une nouvelle émission dédiée aux musiques ultramarines et diffusée sur France O.

Cette évolution de notre projet est, à notre sens, une piste innovante, sérieuse et propice à une transformation notable du modèle économique de l’association par l’arrivée de nouvelles sources de financements dans un avenir proche.

Mais d’ici là nous aurons besoin du soutien accru de tous.

Nous proposons de réunir prochainement tous nos partenaires institutionnels afin d'envisager ensemble une transition viable et une sortie de crise pérenne.

Nous avons lancé une vaste campagne de dons auprès des usagers du Triton qui ont, en masse, répondu présents. Nous les en remercions du fond du cœur.

Je tiens à saluer sincèrement le propriétaire d'une partie de nos locaux qui a éclairé nos perspectives en décidant de reconduire pour trois ans notre bail.

Nous souhaitons par-dessus tout remercier tous nous compagnons artistes qui, alertés sur la situation difficile, ont répondu généreusement et spontanément à notre appel. Ainsi, le premier semestre 2018 sera jalonné de nombreux concerts de soutien* de musiciens que nous aimons et qui nous disent aujourd'hui combien ils tiennent au Triton, à leur Triton. Merci à eux tous de l'amitié dont ils nous honorent. Tous ces soutiens nous touchent, nous confortent et nous aident à trouver la force de continuer à nous battre.

Nous aurons aussi besoin de chacun d'entre vous et c'est pourquoi, plus que jamais, nous en appelons à tous nos adhérents, à tous les amoureux des musiques que nous défendons, pour qu’ils s'impliquent, s'engagent, adhérent à notre association et viennent en nombre aux concerts.

Nous sommes convaincus qu’avec vous, grâce à vous, nous sortirons grandis et renforcés de cette crise !   

Jean Pierre Vivante, président du Triton

 

Retour